Outil multifonction - Comment choisir un outil multifonction

Poncer, décaper, scier, gratter, fraiser... un outil multifonction est vraiment utile pour de nombreux travaux de bricolage ou de rénovation. Mais comment faire pour choisir l'outil qui correspond le mieux à vos besoins ? Sur quels critères vous appuyer ? Nos réponses dans cet article.

 

La prise en main et le confort d'utilisation

L'ergonomie d'un outil multifonction est primordiale, car vous allez vous en servir pour de nombreuses opérations : scier, poncer, décaper, gratter. Aussi, pour chacune de ces situations, la prise en main doit être la plus aisée et la plus confortable possible.

 

L'idéal est de trouver le bon équilibre entre une bonne prise en main et une puissance de haut niveau. Visez des outils multifonctions dotés d'une poignée ergonomique de type Soft Grip comme en propose la marque Makita par exemple.

 

Dans la même veine, le confort d'utilisation est un autre critère primordial. Le poids de l'appareil doit être supportable et ne doit pas vous fatiguer outre mesure. Ce qui compte également beaucoup, est la capacité d'absorption de l'outil. Evidemment, plus l'outil vibre, moins il est confortable d'utilisation, surtout pour des opérations délicates comme poncer ou décaper du bois. Faire confiance à des marques comme Bosch par exemple est le gage d'un niveau élevé de confort d'utilisation. 

 

Pensez également à vérifier comment se changent les accessoires. Certains outils multifonctions nécessitent une clé allen pour remplacer les lames de scie ou les bandeaux pour les ponceuses. Mais les modèles les plus récents permettent le remplacement des accessoires sans outil.

 

La puissance et la vitesse d'oscillation

Après la prise en main et le confort d'utilisation, penchez-vous sur les caractéristiques techniques de l'outil, à commencer par son niveau de puissance et la vitesse d'oscillation qu'il délivre. La gamme de produits de la marque Hikoki offre un choix large, que ce soit en termes de catégories d'outils multifonctions ou en termes de puissance et de vitesse d'oscillation. Pour y voir plus clair, vous pouvez procéder comme suit :

 

  • Si vous êtes un bricoleur débutant et que vous comptez utiliser les outils de façon occasionnelle pour des travaux simples, un moteur dont la puissance va de 150W à 250W suffit ;

 

  • Si vous êtes un bricoleur chevronné et que vous vous lancez dans des travaux de plus grande importance et de façon récurrente, comme pour la rénovation de votre logement par exemple, équipez-vous d'un outil plus puissant, compris entre 300W , 500W voire plus de 1 000W.

 

Dans tous les cas, le mieux est d'opter pour un outil muni d'un variateur de puissance, afin de l'adapter au support que vous allez travailler (bois, acier, carrelage, PVC...).

 

La vitesse d'oscillation est un autre bon indicateur du niveau de performance. Elle est clairement mentionnée dans la fiche technique. Là encore, vous pouvez procéder à un choix en fonction de la fréquence et du niveau d'intensité des travaux :

 

  • Une oscillation autour de 15 000 osc/minute est suffisante pour une utilisation occasionnelle ;
  • Une oscillation supérieure, de l'ordre de 20 000 osc/mn est nécessaire pour des travaux répétés et intensifs.

 

À noter :

Si les outils multifonctions sont dotés d'une panoplie d'accessoires différents, les modèles les mieux équipés sont livrés avec :

  • Des lames plongeantes ;
  • Des disques abrasifs ;
  • Des lames à fraiser ;
  • Des lames pour scier ;
  • Des disques à découper ;
  • Des disques à polir.

 

Chargement